jeudi 3 août 2017

11 crèmes solaires: du non toxique au plus toxique

Salut les girls!

Aujourd'hui,  nous allons parler des cosmétiques non toxiques. Plus précisément des crèmes solaires.

Vous partez bientôt en vacances dans une destination chaude et ensoleillée, la crème solaire est donc indispensable. Il en existe plusieurs sur le marché mais sont-elles toute bonnes pour notre peau et pour l’environnement. C'est ce que vous allez découvrir dans cet article.

1: Les crèmes solaires à privilégier 😊

Elles ne contiennent aucune substances indésirables, mais elles sont aussi peu connu du grand publique.

Alga Maris (Laboratoire de Biarritz)

 

Crème solaire haute protection visage SPF 30. Certifiée Ecocert et Cosmebio, elle est vendue en magasin bio, cette crème solaire propose une double filtration minérale composée du dioxyde de titane et de l'oxyde de zinc. Sa formule à base d'eau de mer, est dopée par l'Alga-Gorria, un antioxydant fabriqué à partir d'algues rouges de la côte basque.

Le prix:  16 euros les 50 ML

Dermatherm 


Crème solaire haute protection visage et corps SPF 30. Labellisée Cosmebio, cette crème solaire a une composition irréprochable. Deux filtres minéraux assurent la protection contre les UV: l'oxyde de zinc et de dioxyde de titane. Elle ne contient pas de conservateur, grâce à la technologie de stérilisation UHT. Toute la gamme est formulée avec de l'eau thermal des Fumades-les- Bains, réputée pour ses vertus apaisantes.

Le prix: 17.90 euros les 150 ML

EQ Evoa


Crème solaire SPF 30. Conçu au départ pour les surfeurs et labellisé par Ecocert et Cosmebio, les produits de la gamme EQ, sont vendus dans les magasins Go Sport. Ils revendiquent un faible impact sur la vie marine et sur les coraux. La protection contre les UV est assurée par deux filtres minéraux: l'oxyde de zinc et le dioxyde de titane. La crème est enrichie en beurre de karité et en huile de tamanu (réputée antioxydante), extraite d'un arbre tropical.

Le prix: 24 euros les 100 ML

2: La crème solaire qui peut mieux faire 😑

Malgré que cela soit une crème solaire Bio, elle contient malheureusement quelques substances indésirables.

UV Bio

 

 Lait solaire haute protection SPF 30. Certifié Ecocert, Cosmebio et Vegan Society, ce lait associe des extraits de baie de goji, de graije de tournesol et de l'huile de graine de karanja riche en pongamol. Malgré tout, l'huile de karanja ne constitue pas un filtre solaire autorisé,  comme l'a rappelé l'agence de sécurité du médicament (ANSM) en 2017. Il faudra alors se contenter du dioxyde de titane comme filtre solaire.

Prix: 18€ les 100 ML

3: Les crèmes solaires à éviter 😈

On les trouve dans notre supermarché ou en pharmacie et pourtant ces crèmes solaires contiennent trop de substances indésirables, elles sont donc à éviter.

Corine de Farme

 

Huile sèche SPF 30. La marque des produits de beauté natutel intègre trois filtres chimiques dans sa composition, deux sont des perturbateurs endocriniens suspectés : l'octocrylene et l'ethylhexyl methoxycinnamate. Ce dernier est également considéré comme polluant. Le fabricant avance une formule enrichie en monoï de Thahiti, une huile connue pour ses vertus apaisantes. Mais elle n'en contient malheureusement que 1%.

Le prix: 7,50 euros les 150 ML

Cien sun


Crème solaire SPF 30. Cette crème vendu chez Lidl est la moins chère que l'ont puisse trouver sur le marché. Et pour cause car elle contient un perturbateur endocrinien suspecté, l'octocrylene et du dioxyde de titane sous la forme nanoparticules. On peut relever la présence d’allergènes telles que le linalool, coumarin, geraniol, limonene, benzyl salicylate. Malheureusement le beurre de karité présent dans cette crème ne compense pas les produits allergisants des agents parfumants.

Prix: 3 euros les 75 ML

Hawaiian Tropic


Silk hydration SPF 30. Le packaging avec ces motifs fleur de tiaré nous inspire tout de suite le soleil, les vacances. Pourtant ce produit et un concentré de substances toxiques : deux filtres solaires ainsi que l'actocrylene, suspecté d'être un perturbateur endocrinien et bien d'autres produits toxiques pour l'environnement. Le tout étant rempli de conservateurs: phenoxyethanol, allegènes, du carbomer, polymère synthétique dont certaines variantes sont cancérogènes et mutagènes.

Prix: 11,50 euros les 150 ML

Garnier Ambre Solaire


Lait protecteur anti dessèchement  SPF 30. Il offre une protection solaire efficace, pourtant il contient un perturbateur endocrinien (l'octocrylene)  ainsi que trois polluants: ethylhexyl salicylate, butyl methoxydibenzoylmethane et de l'ethylhexyl trinazone. Ainsi qu'un filtre minéral sous forme de nanopartiules et des polymères non biodégradables et un conservateur irritant et sensible.

Le prix: 13.40 les 150 ML

Mixa


 Brume solaire peau sensible SPF 30. Elle contient des perturbateurs endocriniens suspectés: l'homosalate et l'octocrylene ainsi que deux filtres polluants, des polymères et un conservateur irritant. Le contenant indique que l'aérosol est extrêmement inflammable et doit donc être tenu à l'ecart des surfaces chaudes. Ce qui est un vrai problème quand on sait que la température moyenne l'été et de 30°.

Le prix: 14 euros les 200 ML

Soleil Biafine 


 Lait solaire ultra-hydratant SPF 30. Ici la formule est élaborée à partir de quatre filtres chimiques, tous problématiques. En tête un perturbateur endocrinien suspecté: l'octocrylene. Suivi de trois autres néfastes pour l'environnement. L'un deux (le bisoctrizole) se présente sous la forme de nanoparticules. Le point positif est que le fabriquant n'a pas lésiné sur le beurre de karité.

Le prix: 16 euros les 150 ML 

J'espère que cet article vous aura plus. N'hésitez pas à me laisser un commentaire pour me parler de votre crème solaire préféré.

1 commentaire:

  1. Merci de vos suggestions!
    Et j'ai trouvé que ce site de codes promo peut m'aider à économiser de l'argent:https://www.noscodespromo.com/

    RépondreSupprimer